Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ENTRE LES JAS
  • ENTRE LES JAS
  • : Selon mes balades, des photos de paysages, de nature, de villages, des petites et grandes histoires de la Provence...
  • Contact

Livre édité

Le journal de captivité rédigé par mon père au STALAG IIIA

http://www.thebookedition.com/fr/stalag-iiia-journal-de-captivite-p-19537.html?search_query=stalag&results=1

 

 

 

 

Recherche

7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 18:51

Dans mon avant dernier article, je vous parlais d'une pêche bien spéciale, entre Antibes et Menton...
Il s'agit de la pêche à la poutine qui a lieu depuis fort longtemps en février et mars.
La poutine (poutina en nissart), ce sont les alevins de sardines...





La pêche de la poutine est un privilège antérieur au rattachement du comté de Nice en 1860. Il est heureusement resté en vigueur grâce à l'Impératrice Eugénie. Le Chef du Quartier Maritime l'interrompt dès que les poissons commencent à avoir des écailles.
Sur les marchés, le cri d'appel des vendeurs : “ a la bella poutina ” caractérise à lui seul toute la corporation des marchandes de poissons;

 

 

La pêche à la poutine a failli disparaître de la Côte d’Azur puisqu’un règlement européen de janvier 2004 a interdit la senne de plage, autre appellation de la pêche à la poutine, mais c’était méconnaître la volonté des pêcheurs de Cros de Cagnes et de la Baie des Anges à Nice de maintenir cette tradition locale. Une enquête a donc été diligentée. Elle a montré que cette pêche artisanale n’a pas d’impact sur les herbiers de posidonies car elle se pratique au-dessus d’une zone de galets, à moins de 200 mètres de la plage et que 80 % des alevins de sardines et d'anchois présents au moment de la pêche disparaissent, de toute manière, de mort naturelle. Cette pêche, très réglementée, représente pour les patrons pêcheurs autorisés à la pratiquer un revenu non négligeable. Elle est ouverte entre le 15 février et le 31 mars, mais elle est soumise aux caprices de la météo. Très fragile, la poutine ne voyage pas. Elle est destinée à un public d’aficionados.

 

"Par un frais matin hivernal, le pointu quitte le port du Cros de Cagnes, longe les plages en vue d’en choisir une, puis soudain, le premier bout de corde reliant le côté gauche du filet est lancé à un pescadou resté sur la plage. Le bateau s’éloigne vers le large (environ 250 à 300 mètres) afin de déployer le filet en formant un immense arc de cercle.
Il faudra 20 bonnes minutes aux trois hommes du bateau pour parfaire cette manœuvre délicate et revenir de l’autre côté, au ponant (à l’est) où d’autres pêcheurs attendent la seconde extrémité de la corde pour commencer le travail lent du hallage! Tous sont concentrés alors qu’arrivent en même temps sur la plage les deux bourdoun, les bois qui renforcent les deux ailes du début du filet. A partir de ce moment les pêcheurs se rapprochent pour former deux lignes parallèles, la cadence s’accélère, et les efforts sont de plus en plus intenses.

Quelques instants plus tard, le flotteur jaune, témoin de l’entrée de la poche du filet (la margue) apparaît à nos pieds. Le filet à mailles fines, tel un piège, se referme sur les alevins.
Le filet posé à terre, les pêcheurs hissent rapidement le pointu et se hâtent pour constater le résultat de leur pêche. Alors ! poutine ou pas poutine !"





Partager cet article

Repost 0
Published by Galinette - dans Alpes-Maritimes
commenter cet article

commentaires

vita 10/04/2009 21:37

bonjour de vita

Dany 08/04/2009 17:58

Quel bel artcile! La Provence est un beau coin de France!!! que j'aime particuliérement. Bises. Dany

Patrick du Pays d'Halatte 08/04/2009 14:05

Dommage, on ne pourra pas gouter de notre région. Y'a plus qu'à se déplacer, alors...

Galinette 08/04/2009 14:36



Eh oui !! Et en plus, uniquement en février ou mars... pour goûter cette poutine !!



Marie 07/04/2009 22:24

dis, "a la bella poutina", c'est pas dans les marchés de Provence de G.Bécaud?
merci de m'avoir appris cela!

mémé 07/04/2009 21:25

vraiment un super billet! beaucoup de recherche ce qui se traduit par des explications si précises que l'article se lit comme se mange la Poutina! avec délice!!!!bisous de mémé