Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ENTRE LES JAS
  • ENTRE LES JAS
  • : Selon mes balades, des photos de paysages, de nature, de villages, des petites et grandes histoires de la Provence...
  • Contact

Livre édité

Le journal de captivité rédigé par mon père au STALAG IIIA

http://www.thebookedition.com/fr/stalag-iiia-journal-de-captivite-p-19537.html?search_query=stalag&results=1

 

 

 

 

Recherche

3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 17:31

 

bttles-blanc.jpg

 

 

Le territoire viticole de Correns est classé en Côtes-de-Provence. C’est la commune la plus septentrionale pour cette appellation. C’est aussi la commune qui, proportionnellement, produit le plus de vin blanc.

Cette spécificité est liée à plusieurs facteurs historique, géologique et climatologique.

-          - Historique, par la présence des moines de Montmajour depuis le Xe siècle (il fallait bien du vin pour la messe !)

-          - Géologique, par un sol calcaire, profond, bien drainé, avec une matrice argilo-sableuse ; ce qui plait fortement à la vigne, et plus particulièrement aux cépages Ugni blanc et Rolle

-        -  Climatologique, par des hivers froids, des étés chauds et secs, avec le Bessillon au nord (813 m) qui fait une barrière naturelle.

 

De tout temps, les viticulteurs de Correns ont produit plus de vins blancs que les autres communes. Dans les années 70, ce nectar représentait de 50 à 60% de la production. Malgré la prégnance actuelle du rosé, en 2010, il représente encore 14% de la vinification (le domaine de la Grande Pallière en produit même 30%), contre une moyenne de 3% pour l’ensemble des appellations locales.

 

D’ailleurs, un dossier est à l’étude afin que le territoire de Correns obtienne une appellation distincte,  témoignage de cette spécificité.


 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires