Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ENTRE LES JAS
  • ENTRE LES JAS
  • : Selon mes balades, des photos de paysages, de nature, de villages, des petites et grandes histoires de la Provence...
  • Contact

Livre édité

Le journal de captivité rédigé par mon père au STALAG IIIA

http://www.thebookedition.com/fr/stalag-iiia-journal-de-captivite-p-19537.html?search_query=stalag&results=1

 

 

 

 

Recherche

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 09:55

 

Le pèbre-d'aï (poivre d'âne), sariette en français, possède de multiples bienfaits pour la santé.

 

Tous les détails sont ici: http://www.topsante.com/vivre-bio/medecines-douces/La-sarriette-reine-des-anti-infectieux147

 

En plus, de toutes ces qualités, il est excellent en condiment avec l'agneau grillé...

Repost 0
Published by Galinette - dans Côté cuisine
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 20:04

Voici une authentique recette des raviolis maison, rédigée par ma grand'mère il doit y avoir environ 70 ans, de sa belle écriture, à l'encre violette du porte-plume, sur une page de livre !!





En clair:
- 1 kg de farine, 2 cuillérées d'huile d'olive et de l'eau tiède. Versez la farine sur un marbre, mettre au milieu, sel, eau et huile. Delayez peu à peu la farine, la travailler quelques minutes avec la paume de la main, la former en boules, la saupoudrez de farine et la laissez reposer une heure.
- farce à raviolis: mettre de la daube finement hâchée avec des épinards, 1 cervelle de mouton cuite à l'eau, du jus de daube, 1 oeuf entier, une poignée de fromage, poivre, muscade.
- cuisson des raviolis: mettre de l'eau à bouillir avec du sel. Lorsque l'eau bout, plonger les ravilis et couvrir le récipient. Cuisson: 10 minutes.
- les égoutter, les dresser par couches dans un plat à gratin, en saupoudrant de fromage et de jus, les arroser de beurre fondu et les faire gratiner légèrement.


Je suis surprise que l'on y mette une cervelle... Pour l'onctuosité ?


Repost 0
Published by Galinette - dans Côté cuisine
commenter cet article
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 18:13


C'est bien beau de pêcher cette poutine (ou de l'acheter plutôt...), mais comment on la mange ??

Ci-dessous vous trouverez  2 recettes: en omelette et en beignet.

Tout d'abord, l
a poutine ne se lave jamais, il suffit de trier les algues ou les écailles de poisson qui pourraient s'y trouver mêlées.

 




Les beignets de poutine

Pour 6 personnes

Ingrédients : 300 g de poutine,  300 g de farine,  3 œufs,  25 cl de bière, 2 gousses d’ail, 1 bouquet de persil sel, poivre ; huile de friture.


Préparation : Verser dans un saladier la farine, le sel et le poivre.
Incorporer un à un les jaunes d’œufs puis verser la bière afin d’obtenir une pâte onctueuse. Ajouter l’ail et le persil finement hachés. Battez les blancs en neige et les incorporer.
Ajouter délicatement la poutine.
Faire chauffer l’huile de friture et cuire les beignets.
Égoutter-les sur un papier absorbant et les servir rapidement.



L'omelette à la poutine

Jetez dans les oeufs battus la poutine bien nettoyée et le persil haché fin (et éventuellement de l'ail pour ceux qui aiment).

Salez, poivrez, et cuisez ce mélange à feu doux dans de l'huile d'olive.

Servez en rajoutant éventuellement un filet d'huile et n'oubliez pas de laisser à disposition de chacun un demi-citron pour assaisonner ce délice au moment de le manger.


Personnellement, j'ai une préférence pour l'omelette qui est moins lourde à digérer...

Repost 0
Published by Galinette - dans Côté cuisine
commenter cet article
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 19:36

Quel lien entre les Niçois et les blettes??? Leur surnom...

Eh oui, ils sont également appelés "Leï Caga Blea".
Littéralement, excusez-moi l'expression, "ceux qui chient des blettes"... Pas très flatteur pour les habitants de cette belle ville !!

Mais cette expression est due à leur histoire car la région niçoise cultivait abondamment ce légume. Il reste encore quelques champs où pousse cette plante, en particulier dans la plaine du Var.

Ici, le coeur d'un plant de blette du jardin...





De ce fait la cuisine niçoise met la blette à toute les sauces.

Ci-dessous la recette de la tourte (sucrée) aux blettes:

pour la pâte: 500 g de farine, 200 g de beurre, 150 g de sucre, 2 œufs, 1 pincée de sel, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, sucre glace pour décorer


pour la garniture:
2 bottes de blette de Nice, 8 pommes reinettes, 150 g de pignons, 200 g de cassonade (ou du miel), 100 g de raisins de Corinthe, 50 g de raisins de Malaga, 1 verre de rhum, 4 œufs, 2 c. à soupe d’huile d’olive, 1 pincée de sel

 

Tamisez la farine dans une terrine et mélangez-la avec le sucre et le sel. Ajoutez le beurre découpé et “sablez” le beurre et la farine. Incorporez les œufs un à un et l’huile d’olive. Formez une boule, enveloppez dans un film alimentaire et mettez au frais.
Mettez le rhum et les raisins dans une casserole, faites chauffer puis éteignez le feu et laissez gonfler les raisins.
Lavez les blettes et enlevez les côtes. Épongez les feuilles et découpez les finement. Versez-les dans un grand saladier, ajoutez la cassonade (ou le miel), les œufs battus, l’huile d’olive, les pignons, les raisins au rhum et la pincée de sel. Mélangez bien.
Préchauffez le four (thermostat 6 ou 180°). Pelez et épépinez les pommes. Beurrez le moule. Coupez la pâte en deux.
Étalez la première moitié et garnissez le moule en laissant la pâte dépasser. Étalez une couche de pommes coupées en tranches. Versez la garniture et recouvrez d’une autre couche de pommes coupées. Abaissez la deuxième moitié de pâte, recouvrez le moule et soudez les deux bords. Piquetez tout le dessus de la pâte pour permettre l’évaporation.
Enfournez 45 mn.
La pâte doit prendre une jolie couleur dorée.
Sortez du four et laissez tiédir.
Recouvrez abondamment de sucre glace.


Repost 0
Published by Galinette - dans Côté cuisine
commenter cet article